BMW 530e iPerformance

Si la nouvelle Série 5 met en avant sa sportivité avec la version M550i, cette nouvelle génération se veut également exemplaire sur le plan technologique et efficience. Pour illustrer ce côté vertueux de la Série 5, BMW propose une version plug-in hybride, la 530e iPerformance.

Bien évidemment, cette version conserve les qualités dynamiques chères à BMW, mais c’est sous le capot, et même sous le châssis qu’elle se différencie. A l’avant, on trouve, un moteur 4 cylindres 2.0 litre développant 184 chevaux, un moteur électrique de 95 chevaux et la centrale de gestion électronique. La puissance combinée est de 252 chevaux. Les batteries prennent place en position basse, sous la banquette arrière, histoire de bien répartir les masses. Le couple est généreux avec 420 Nm. Sur le plan des émissions, la belle allemande ne rejette que 44 g/km.

Le grand intérêt d’une telle motorisation est de procurer une autonomie équivalente bien supérieure à un véhicule 100% électrique. Cette BMW est capable de parcourir 650 km avec le plein, comme un auto classique. Aucune crainte de batterie à plat et donc d’immobilisation, il suffit de trouver un station service. L’autre avantage de cette technologie est de permettre des déplacements en mode 100% électrique sur des distances allant jusqu’à 50 km (donnée constructeur). Même si en pratique, vous ne ferez que trente à quarante de kilomètres sur ce mode, c’est déjà très intéressant. Avec la possibilité de recharge à domicile, cela permet de réaliser des trajet quotidiens domicile/travail en mode 100% électrique et de disposer de l’autonomie d’une berline pour partir en week-end. La charge s’effectue en seulement 5 heures sur une prise standard. Ce délai peut être réduit à 3 heures avec le chargeur mural BMW i Wallbox. La 530e dispose également d’un mode Battery Control qui permet de choisir si l’on veut plus ou moins recharger les batteries en roulant. Par exemple, si vous savez que vous allez prochainement disposer d’une prise de recharge, autant régler cette valeur au minimum, soit 30% pour éviter de consommer trop de carburant pour recharger.

La transmission des deux moteurs se fait sur les roues arrière via la boîte Septronic à 8 rapports. Le moteur électrique étant positionné en amont de la boîte, l’usage d’un convertisseur de couple est évité et procure une économie de poids à la clé. Toujours pour limiter la prise de poids, les batteries sont de technologie lithium-ion. Grâce à l’implantation optimisée des batteries, la capacité du coffre est encore de 410 litres, mais cela représente quand même 120 litres de moins que les versions thermiques.

Esthétiquement, cette version se reconnaît par des détails de teinte bleue comme la grille de calandre et le centre des roues. Les barres de seuil sont illuminées et siglées eDrive.

Les équipements d’aide à la conduite sont ultra complets, avec en prime, une intégration Microsoft Office 365 permettant de recevoir, envoyer des emails et d’être informé de ses avis de réunion.

Dans l’état actuel de la technologie, cette BMW est assurément à l’état de l’art de la technologie hybride et propose un excellent compromis performance-agrément-consommation.

Jean-Sébastien GERVAIS (13 janvier 2017)