MAZDA MX-5 RF

La ravissante petite japonaise se décline dans une nouvelle version, la MX-5 RF. RF pour retractable fastback, en français, coupé à toit rétractable, par comparaison à la MX-5 conventionnelle, disposant d’une capote souple.
 
Cette MX-RF est à voir comme une version Targa de la MX-5, une allure de coupé sportif avec la possibilité de rouler cheveux au vent. Sa silhouette reste gracieuse grâce au dessin harmonieux de piliers de toit. Mais il faut l’avouer, sa ligne est moins pure que celle du légendaire roadster.
 
Les principaux atouts du toit rigide sont le côté rassurant vis-à-vis du vol et la réduction des bruits d’air. Dans l’opération, la MX-5 prend une trentaine de kilos, mais cela ne devrait pas trop pénaliser son dynamisme. Le toit est, bien sûr, rétractable électriquement. Il vient se loger au-dessus du coffre. Heureusement, son volume de 130 litres reste inchangé.
 
La transmission automatique fait également son apparition. Nous restons dubitatifs quant à son intérêt sur un tel véhicule, à moins d’être américain. Cela va à l’encontre de la philosophie d’un auto ludique et authentique. Rassurez-vous, la boîte mécanique reste au catalogue.
 
Les motorisations restent inchangées, un 1.5 litre et un 2.0 litres de 131 et 160 chevaux.
 
En résumé, cette version est plutôt destinée à ceux qui recherchent plus de confort. Pour les puristes, le roadster reste incontournable.

Olivier JANIAUD (19 janvier 2017)